Mon humeur musicale du moment :
"When the lights go down"
Prince (1999)
  

vendredi 20 août 2010

Bashung, mes derniers concerts - Paris


Et puis voici le dernier concert que j'ai vu de Bashung, à l'Elysée Montmartre, un dimanche soir. Il fait partie de mes moments inoubliables, qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire et dans mon âme et particulièrement celui-là parce que c'était le dernier et que j'ai un beau souvenir d'écharpe orange aussi... Comme pour celui de Paléo, je le dépose ici tel qu'écrit à l'époque, je n'ai changé aucun mot.

Elysée Montmartre, 7 décembre 2008

Un week end à Paris pour revoir Alain Bashung, ça y est j’y suis… dimanche soir, dans le métro… arrêt… coupure d’électricité… des gens sont descendus sur la voie… juste maintenant… au secours, j’ai rendez-vous avec Bashung et je suis bloquée dans le métro… Ouf, tout rentre dans l’ordre, on arrive enfin à l’Elysée Montmartre, la queue pour entrer est déjà grande, il fait froid… bon... 
Ça y est, on est dans la salle, bondée, on patiente… Première partie, je sais plus qui c’était, j’attends… Il fait chaud, très chaud, on est serrés comme des sardines, pas grave, autour de moi, mes amis, ma sœur et juste devant moi, un charmant garçon à l’écharpe orange, chouette, bonnes ondes, je suis bien entourée ! 

Les lumières s’éteignent, les musiciens arrivent et puis Bashung apparaît lentement, moment intense et magique, et il commence par "Comme un légo", moment suspendu, la voix est toujours aussi magnifique, ses mains..., ses mains nous racontent aussi beaucoup de belles histoires, son harmonica, "Vénus", "Samuel Hall", et voilà je m’envole, me sens transportée, chanson après chanson. 
Le son est parfait, ses musiciens aussi et les lumières… que c’est beau… 
Intense et magique, voilà les 2 mots qui me reviennent à chaque instant.
Et le duo avec Chloé Mons, émotion, ils se tiennent la main, que c’est beau…
Et puis le rappel, il réapparaît lentement, quelle émotion dans la salle, quelle émotion sur scène, que c’est beau… Les premières notes de "Madame rêve", le violoncelle, que c’est beau…
Moment d’humour aussi, "c’est un animal préhistorique, mais je l’aime bien" et voilà "Vertiges de l’amour".  
Remercie ses musiciens, les techniciens et nous aussi, "merci à vous", intense et magique. Termine par "Malaxe", nous salue de la main, nous embrasse du regard et puis s’en va.
Les lumières se rallument lentement, la salle continue à applaudir, on n’a pas trop envie de quitter ce moment si intense et magique.

Et puis on se retrouve dehors, on partage nos émotions et je croise le regard du garçon à l’écharpe orange, instant intense et éphémère, petit cadeau de la vie, que c’est beau… et puis, chacun repart vers son destin…

Et me revoici dans le métro, pas de panne, pas de coupure d’électricité, juste mes amis et ma sœur qui rient de me voir sourire béatement en regardant par la vitre…
Voilà, merci, merci, merci Alain Bashung, je n’oublierai jamais ce concert-là non plus, je t’aime infiniment. Bonne route à toi. 





4 commentaires:

arkipielago a dit…

Bonjour, je suis Hugo, est je suis passé te voir. J'apprends que tu aimes Bashung et que tu ressentes des choses que j'ignore, des émotions et des sensations très à fleur de peau, que moi, me sont comme ... interdites. J'admire ça en toi et je voulais que tu nous parles de te rêves et aussi de tes voyages comme tu nous parles de la musique que tu aimes.

Pao a dit…

Merci d'être passé Hugo. D'accord, je parlerai de mes voyages et j'essaierai de parler de mes rêves aussi, j'en ai beaucoup...
Ne t'interdis pas de parler avec tes "tripes", c'est le plus beau des langages, en tout cas moi, c'est celui que je préfère.

bisous et viva Chile et Pablo Neruda !

goldo a dit…

Bonjour Pao :)
La photo de Bashung que tu as postée est sous copyright, merci de le mentionner avec un lien vers la source ou de la retirer. Merci de ta compréhension.
© dominique houcmant | goldo - source : http://cliketclak.skynetblogs.be/archive/2009/11/25/bashung-dimanches-a-l-elysee.html
Bien à toi
G.

Pao a dit…

Oups, pardon ! Voilà, c'est rectifié...
Avec toutes mes excuses
Bien à toi aussi
Pao

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte ci-dessous
2) Dans "sélectionner le profil", cochez "Nom/URL"
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l’intitulé "Nom"(si vous avez un compte Google ou autre, cochez à cet endroit là et connectez-vous)
4) Cliquez sur "Publier un commentaire"

Et voilà, à vous maintenant !
Merci...